Allez viens mon chien … (2014)

30/12/2014: Ne voulant pas exercer l’art de la prose à mauvais escient, ne souhaitant dilapider inutilement le sens des mots qu’il faut garder forts surtout si l’on ne peut avoir d’acte derrière, ne souhaitant nullement passer pour un rhéteur même si en mon for intérieur j’en suis un modeste en perpétuel devenir, n’espérant pas que vivre se résume seulement à ces quelques échanges hormonaux et ces quelques regards, ne voulant plus croire que mon temps c’est votre argent… je constate que mon café est près et que dès je l’aurai bu je pars conquérir le monde… pas trop vite, un pied après le même… qu’est-ce qu’il y a à la télé ce soir …?

28/12/2014: En cette fin de civilisation où chaque individu des pays riches croit détenir un savoir considérable mais au prix d’une métamorphose en filtre à merde s’il veut continuer à croire, où chaque individu des pays pauvres ne possède pas de quoi se payer l’emballage de la boite de croquettes que je donnai à mon chien le jour de Noël (fête à neuneu pour les intimes), où la connaissance et le savoir se limitent pour beaucoup à enfin connaître les dix bonnes raisons de ne plus être con ou les dix photos de photos choisies parmi les dix personnalités photographiées ces dix dernières minutes, où la Culture fut, où la musique fut, où subsistent encore quelques littérateurs, où l’art n’est désormais plus qu’une supercherie comme le disait Duchamp, où le ballon rond a remplacé le crucifix, où le crucifix est remplacé par le ballon rond, où tout autre croyance monothéiste est alliée au ballon rond, où tout ballon rond est vendu avec une croyance pas trop compliquée à croire, où derrière chaque croyant se cache un qui fait croire, où ma soeur bat le beurre (ne l’oublions pas…!), où moi je me photographie moi avec je pour bien montrer que pas nous, où jouer est un emploi à tant complet pour certains et qu’ils continuent cependant à faire des gamins pour pouvoir jouer à deux et leur transmettre leurs consoles de jeux en héritage, où la connerie est enfin partagée par tous y compris nos politiques mais on le savait déjà, où j’ai pris conscience combien je détestais mon prochain mais pas la prochaine, où je n’ai pas de photos de petit chat ou de petits chiens « so cute » à vous montrer et j’en suis désolé croyez moi, où je trouve lamentable qu’on m’empêche de bouffer du foie gras sous prétexte que certaines et certains partagent avec ces canards une intelligence commune, où le sport est devenu une référence et si on était moins con on collerait une ampoule au cul de tous ceux qui courent ou autre et que la Terre en serait merveilleusement éclairée, où on croit qu’on va sauver le monde humain mais ça nous l’avons toujours cru comme beaucoup d’autres choses, où tout a une fin et il serait bon qu’on le comprenne enfin ! Et bien au nom de tout cela… j’ai fait le choix d’aller chercher des croissants… Je sais, vous n’en voyez pas la portée philosophique mais d’aucuns savent qu’un sourire est à ce prix là…

22/12/2014: En terme d’engagement politique aujourd’hui je me contenterai de pousser jusqu’à la boulangerie chercher des pains au chocolat puis je laisserai mon cerveau en quête et conquête de ce nouveau territoire qui se présente à moi… J’en établis minutieusement une intime cartographie pour savoir où se trouve la tanière qui m’abritera … Vieux con!

06/12/2014: Apres toutes ces journées nationales pour tout ce qui est contre et tout ce qui est pour, je propose la journée où on ferme sa gueule pour éviter et le bruit numérique et le risque de l’effet papillon sur les masses aériennes localisées autour de tous ceux qui croient avoir un truc à dire…

28/11/2014: Je ne comprends pas… je viens de copier coller au moins quatre fois un faux texte de loi qui ne me protège en rien contre big facebook, j’ai au moins doublé tous mes dons à tous les organismes religieux de mon quartier, j’ai changé d’orientation politique, sexuelle, intellectuelle, j’ai dit oui à non et non à oui… j’ai cependant toujours l’impression qu’un deuxième trou du cul en forme de prise USB pousse au-dessus du premier… et oui mon con il fallait réfléchir avant de mettre ton bit dans le système…

07/11/2014: Ce matin commença,comme tant d’autres, par une inexacte approximation de ma capacité à conquérir le monde présent…

30/10/2014: Facebook a atteint son stade de non-retour… on y voit presque plus que des videos sur des chats et des chiens complètements connes, des pubs pour des jeux et des « apps » complètement connes, des liens sur des groupes musicaux qui donnent envie de manger de la soupe et bien sur le lieu et l’heure où le plus infime d’entre nous a soit fait un exploit d’ordre mondial il s’entend. Si il y a 100 ans on avait dit à un quelconque quidam qu’un jour on inventerait une machine qui permettrait à chaque policier de savoir où se trouve chacun d’entre nous sans bouger de son bureau… ce brave type aurait logiquement répondu: » mais non on ne sera jamais aussi con » et qu’en plus ce sera un acte volontaire de notre part: « alors là c’est qu’on sera vraiment con »… Et oui et c’est parce que ça ose tout et que cela ne fait plus rien, pour plagier une réplique des tontons flingueurs, que c’est à ça qu’on les reconnait…

16/09/2014: Ce matin je regarde ma feuille d’impôts… Merde c ‘était hier le 15…je paierai deux ou trois jours en retard avec un mot expliquant que j’avais un début de crise de phobie administrative, mais que comme je suis fonctionnaire j’ai pris mon courage à deux mains et que j’ai réussi à payer… De toutes façons c’est avec mon salaire qu’ils me paieront à la fin du mois.

13/08/2014: On n’aurait jamais du populariser l’écriture, la musique, la photo, la peinture…certes on aurait moins de sois-disant créateurs à la petite semaine, mais on aurait encore l’espoir de voir encore apparaître de réels génies de par leur rareté. Tout est devenu si mercantile, si prévisible, si société des loisirs que chacun en rajoute de sa capacité à faire… Mais regardons-nous, quels risques prenons-nous ? qu’y a-t-il encore de sacré dans notre art du 21ème ? plus d’écoles de pensées, plus de styles, juste des atermoiements individualistes de gens qui essaient de se faire remarquer et pour certains d’en vivre…la prochaine révolution verra ce pseudo art perdre les valeurs mercantiles mais totalement artificielles que notre culturo libéralisme essaie de passer en force… un tableau ne vaut que le prix de sa toile et de sa peinture, tout le reste n’est que mensonges sociétaux, croyances organisées et impact des médias pour le véhicule de la pensée unique…l’art meurt sous la multitude et sa perte de signification, il n’es plus là que pour signifier ce qui n’est pas, alors il devrait être clairvoyant et nous montrer la voie, quoiqu’en cela il y est parvenu puisqu’il nous indique que nous sommes à la fin.

Publicités