Bon maintenant …


Quand j’étais petit, j’ai été éduqué par mes parents, mes soeurs, l’école de la République et j’ai vaguement croisé un curé qui m’a dit pas mal de conneries mais pas toujours. Je me souviens qu’il m’a mis dans la tête une idée, pas plus idiote qu’une autre… le partage au niveau le plus simple: « tu as un bout de pain et bien tu demandes à  celui qui est à côté de toi s’il a faim ». Par la suite j’ai croisé d’autres personnes , hommes et femmes, avec qui j’ai partagé des morceaux de pain et bien d’autres choses… des qui croyaient, des qui n’en avaient rien à  foutre de croire, des qui gueulaient après dieu et d’autres qui lachaient une petite prière quelque soit la langue de transmission… Mais tous avaient au moins cette petite graine que j’oserai nommé d’intelligence, cette connaissance de ce que l’humain a construit et créé de mieux sur Terre… Une Culture… et celle-ci était réelle parce que grâce à ce que la République leur avait donné (l’Ecriture, la lecture et le droit de les utiliser) ils avaient forgé leur individualité en dehors de tout dogme et précepte religieux pré-acquis… Le doute était pour eux une normalité, l’Erreur une nécessité et le respect de l’Autre une vérité… Au grand jamais ils n’auraient accepté se réfugier derrière une croyance obsolète sans en avoir lu et compris les sens les plus profond… Alors, ce jour venant, disons ce qui est vrai. Les religions n’ont pas cessé de former des êtres violents, intolérants, imperméables, incultes si ce n’est en leur religion: inquisition,  djihadistes,  intégristes de tout bord repliés et fermés dans une pensée unique et obscure… Je n’ose en faire le décompte tant ils seraient nombreux. Ces religions mono ou polythéistes qui envahissent nos esprits et que des parents relaient comme un  virus dans le cerveau mou de leurs enfants naissant… Il est l’heure de prendre conscience de cette liberté qui nous est donnée par notre culture et notre savoir, construisons celui que nous sommes et arrêtons de raconter à nos enfants des histoires qu’ils n’ont pas inventées… Nous sommes en 2015 ou 1400 ou 4500 ou maintenant surtout et essentiellement… plus de six milliards. Il serait peut-être temps de laisser tomber dans l’oubli ce que l’histoire nous a laissé de pire et de commencer à regarder un présent qui nous mène à un futur plus qu’incertain… Dieu c’est moi et surtout ne me croyez pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :