Qu’il était beau ce vide grenier…


cul-2 cul-3 cul-4 cul-5 cul-6 culQu’il était beau ce vide grenier… dans un village du Loir et Cher… petit village… J’y ai trouvé ce que je cherchais depuis longtemps… l’erreur humaine… J’ai commencé par acheter un livre que je voulais lire mais sans dépenser plus de cinquante centimes, je l’ai eu pour quarante, la vie sexuelle de Catherine M…. Ceci fait, je suis tombé sur un splendide projecteur Kodak carrousel et quelques paniers pour une somme modique… Mais le plus beau restait à venir…là autour d’une table de camping Maurice et Simone déjeunait en compagnie d’un autre couple d’amis… tous les quatre bien dotés par la nature en lipides divers. Sur leur stand à quelques mètres, une boite vulgus remplie de pochettes contenant des photos…. vacances, voyages, paysages et… l’une d’elle et une seule marquée: »série culotte noire et pisse dans la baignoire ». En toute discrétion je mets cette pochette dans ma main gauche et je continue à fouiller de la main droite et récupère une quelconque pochette… »la Costa Brava ». Négligemment, je demande le prix:
_ Combien la pochette de photos ?
Monsieur se retourne, un verre de rosée à la main, la bouche pleine.
_ Pffff un euro.
_ Parfait, j’en prends 2.
Madame, toute pimpante et maquillée de lourd, une bonne cinquantaine, plus de kilos que d’années reprend monsieur en demandant ?
_ C’est quoi comme photos ?
_ C’est toutes celles des vacances que tu as faites tirer de l’appareil numérique… maintenant elles sont sur le disque dur, ça sert à rien qu’on les garde.
_ t’es sur ?
_Puisque je te le dis…
Je lui donne deux euros, nous échangeons sur le pourquoi de l’achat, je lui explique que je les scanne et que je reprends les paysages… etc…etc…
Sourire… Madame était peut-être sur la Costa Brava mais en matière de paysage c’est plus humide, plus replet, plus participatif… La décence m’empêche de les mettre sur cet espace social puritain mais vous en verrez quelques unes sur mon blog qui illustreront mieux mes propos. Donc on y voit madame combler ses vides avec divers objets dont la première fonction n’était pas prévue pour cela, jouer avec des amis et effectivement occuper la baignoire… Vous devez me trouver odieux mais je vais citer un passage de ce livre acheté à cette même vie de grenier : « … Nous, nous jouons à la transgression, et je crois me revoir frissonner et m’esclaffer entre leur jet d’urine (…) p 54. En tous cas ce qui est sûr, c’est que nous avions pris la précaution de nous mettre dans la grande baignoire en tôle… » Quand l’intellectualisme parisien littéraire rencontre Maurice et Simone dans un vide grenier d’un petit village du Loir et Cher… La France est un pays merveilleux…Qu’il était beau ce vide grenier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :