retour…


Après avoir su me taire pour être sur de n’avoir rien à dire, je reprends parole, parole silencieuse lourde et velouteuse. Je dis ne pas savoir où sont les mots que j’ai laissés en attente au fond de mon cerveau, il va donc m’être dur de vous dire, vous expliquer la lenteur de mon silence…. je m’en sens vide et obscur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :