J-297… portrait 1


Il ne lui restait que la violence…Et c’est à lui qu’il s’en prit, sa présence l’importunait… Ce n’était pas tant la couleur de sa cravate, mais plutôt la qualité du tissu choisi qui s’alourdissait avec la maladroitesse d’un noeud à l’anglaise, alors qu’il était évident qu’une lavallière  de soie eût été du meilleur goût. Il lui arracha, celui-ci ne broncha pas…Il ne lui restait que sa violence qu’il déversa intellectuellement sur cette chemise blanche dont le col trop large, trop grand était désormais l’unique centre d’intérêt de sa pensée; il ne voyait que lui… un col baillant. Il tira, explosant la délicate couture des huit boutons de nacre propre à cette grande marque italienne… le fin coton de la chemise était maintenant déchiré à huit endroits… il termina sa destruction par l’écartèlement du tissu, refusant nonobstant la rotation des épaules qui eut permis de préserver l’intégrité cousue… la déchirure commença du haut du dos pour se terminer à la limite de la ceinture du pantalon… Il ne broncha toujours pas. Pour calmer sa velléité destructrice, il choisit de le mettre à nu… C’est délicatement et provocant qu’il lui retira son pantalon noir, puis un caleçon blanc absurde tant il était large… un anglo-saxon pensa-t-il. Désormais il était nu, il pouvait regarder son sexe circoncis, son torse glabre, ses testicules fraîchement rasés… Il ne lui restait plus que cette violence. Il se jeta sur le miroir, celui-ci se brisa sous la force de l’impact du corps nu, des centaines de morceaux pénétrèrent son corps, il saigna d’autant de gouttelettes de sang… Il gisait à terre, le seul vêtement qu’il portait était un bandeau de tissu autour de la tête. Les bras en croix, le sang rouge illuminant la blancheur de sa peau, il mourrait… il ne lui restait plus rien.

Une réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :