Publicités

Place aux cons … saison 2 … 10


S’élever… monter… grimper… C’est glorieux la montagne, on s’approche du ciel, on tutoie dieu, dieux… eux… bref… Mais une fois qu’on y est on ne peut pas aller plus haut, alors on attend, on regarde le soleil, le ciel, la vallée en bas, l’herbe, les fleurs, les insectes… et là on se fait chier. Donc on redescend, mal aux jambes, chaleur, colle sous les bras, sac à dos qui tire et on boufferait bien de la marmotte pour qu’elles arrêtent de siffler quand on passe… c’est beau une montagne la nuit, on ne la voit plus. Bon ce soir, soir de calme, j’en ai croisé un, un de ceux qui marche les pieds écartés, le ventre en avant, le torse bombé, le crâne rasé…vous en connaissez un autour de vous. J’en ai croisé deux autres qui mangeaient une glace, le chien assis entre eux deux, elle avait pris une glace quatre boules, lui une seule… ils ne se sont pas adressés la parole, le chien n’a pas quitté sa maîtresse des yeux, le maître n’a pas quitté l’horizon des yeux…J’en ai croisé un tout seul qui écrivait des cartes postales, beaucoup de cartes postales… il devait aimer beaucoup. Ils étaient tous calmes, ordinaires, un soir de vacances normal… elle me manque…

Publicités

Une réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :