naturisme 13


Sans vouloir philosopher sur le poil et sur le tard, je note avec un certain délice, non feint, mais fente s’il en est, que le sexe féminin prend une place prégnante moderne, alors qu’autrefois celui-ci, limité au statut de réceptacle se cachait derrière le buisson ardent de l’interdit moderne et du début du vingtième siècle… le poil toisonnait tout en foisonnant, alors que maintenant de sexe recevant il passe à sexe préhensible, celui qui viendrait saisir ces pendouilleries plus ou moins grosses, plus ou moins laides, plus ou moins couillues, plus connues sous le nom de queue ou bite…. anciennement active, elle deviennent passives et à la merci de ces lèvres , parfois cousues, parfois parlantes et vibrantes…. j’aime voir ces corps de femmes lévrues qui, sous couvert de mes fantasmes, ne demandent qu’à ma saisir…. bon allez Robillard arrête le vin rouge ou tu vas finir par dire des conneries…. Je viens de constater qu’à ma droite il y a un splendide loup blanc…. et plus loin un couple dont le mâle dominant arbore un T-shirt bleu ciel tout en mangeant le cul à l’air ou l’aire vu la taille, alors qu’il ne fait pas chaud…. je mange donc je me tais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :