Éloge du verbe:juger


État intime et critique du sentiment humain et à deux mains qui pousse, ce que des culs bénis nomment l’âme, à choisir entre le plaisir de la sodomie et l’orgasme du ou de la sodomisé(e)…. je conjugue ce verbe entouré de vaseline essentiellement à la première personne et les jours de grande folie libidino-intellectuelle…. le reste du temps je reste assis sur mon cul, dans un coin, ne souhaitant pas être jugé. J’embrasse sur les fesses pour rester dans les règles de l’accord, la juge qui s’occupera de mon cas et non de mon cul…. j’ai bien dit la juge , je ne coopte pas les conjugaisons ni les cons jugés et jugeant si ils sont équipés d’un membre érigeable que j’aurais du mal à digérer… qu’il en soit ainsi!20091025-DSC_5701

Les Chinois ne boivent pas d’eau pure mais du thé vert.


5h04….je suis réveillé par cette télé non éteinte, cette culture, ce canon à électron qui chaque nuit m’électrone plus qu’il ne m’étonne. J’ai encore eu mal au sommeil… Je viens d’apprendre que les Chinois ne boivent pas d’eau pure mais du thé vert même refroidi, c’est ce qu’elle m’a dit….j’ai dormi en chine, je ne le savais pas ….je t’embrasse.expo (803)


%d blogueurs aiment cette page :