Éloge du verbe: naître


Mot dont le sens est intimement lié  à celui d’utérus et vagin, il se conjugue étymologiquement à la couleur rose, à la première personne du cri primal et soulageant. C’est un verbe qu’il faut apprendre pendant neuf mois avant de pouvoir le dire et l’utiliser dans un contexte approprié. Ne peut appartenir qu’à celui qui agit en ce sens… Je nais. Beaucoup plus tard, on dira: » je naquis naguère et qu’allais-je donc faire dans cette galère ? »_91C4122 Naître est une preuve de courage, surtout les yeux fermés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :