chroniques de la haine apaisée:1


Je suis abasourdi par ce petit bruit de grignotement qui provient du corps de mon ennemi, les vers et les rats ont commencé  à le recycler… le recyclage, la consommation du 21 ème siècle. Il est donc là, à côté de moi, définitivement éteint, son léger courant électrique qui parcourait son regard quelques jours auparavant, s’est évanoui dans la nature, il a rejoint le flux constant. Nous étions ennemis, sans pour autant se connaître… il habitait en face, de l’autre côté de la rue, je me souviens de sa silhouette sombre qui passait devant sa fenêtre, le fusil à la main, parfois il ouvrait les battants, sortait le canon de son arme et tirait. Je ne l’ai jamais dénoncé, je le comprenais… en silence. Je comprenais cette pulsion de mort qui l’habitait, je le regardais et au moment où les corps tombaient, je souriais… Un jour, c’est vers mes fenêtres qu’il a ouvert le feu, il m’a raté mais la balle a traversé la pièce et est allée briser la vitre qui protégeait le maillot de l’équipe de Rance qui trônait en l’exact milieu du mur situé  à l’opposé de la porte fenêtre de mon appartement… J’ai pris le couteau de cuisine, j’ai descendu sans me presser les quarante-huit étages de ma tour, j’ai traversé la place et j’ai rejoint, sans prendre l’ascenseur, la porte de l’appartement derrière laquelle vivait la silhouette, j’ai frappé  à la porte, il ou elle a ouvert, je n’ai pas cherché  à savoir, j’ai frappé d’un vingtaine de coups profondément portés… Il ou elle est tombé. Je me suis alors autorisé  à pénétrer dans son salon. Sur le mur à l’opposé de sa porte-fenêtre, exactement au milieu du mur, protégé par une vitre  à l’épaisseur conséquente, le maillot de l’équipe de Rance maladroitement rapiécé vers l’emplacement du coeur, une taille au dessous de la mienne….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :