Où l’on sent la présence de l’humain… 15


Sentir la présence de l’humain… Si je pouvais ne parler que des odeurs des femmes, même celles de fin de journée, celle de dessous de bras, d’entre… j’aurais  à dire du bonheur de vivre et de savoir ce qui m’attend… Non, il faut aussi que je me gave le gros suant, le celui qui croit péter discrètement mais qui a oublié le vent, le T-shirt à la sueur séchée, le dessous de bras sans pitié, le maillot de foot pas lavé depuis la coupe du monde 1998….Si ce n’était que cela sentir la présence de l’humain, le pourrais encore m’en contenter. Mais c’est aussi ces fois où l’on sait qu’un autre est en train de penser, pire que ce qu’on peut faire… seulement lui ne le fait pas par luxe, il le fait par vie… je ne vais pas penser aujourd’hui ni me laver pour ne pas m’insupporter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :