vieillesse ? oui ? cane !


Là, seul  attablé, accoudé, posé à cette table, le vieil homme aux yeux larmoyants s’est assis difficilement. Il a posé sa cane qui docilement marchait à ses côtés. Elle est là, le cou posé sur la petite planche de bois qui deviendra billot. il sort son vieux couteau au manche de corne élimé et tremblant, commence à l’égorger. la cane ne se débat pas, elle se sait mourir, elle se sait nourrir anciens et jeunes invités. Son dernier coin cancané dans un souffle  rauque, elle s’éteint .Il la plume, couleur de sang sur le col, verre de rouge pour accompagner….magrets, foie, cuisses….carcasse, tout sera mangé. le vieil homme alors se relève, un paquet sous le bras, paquet de cane morcelée, festival de saveurs regrettées…. l’homme d’un pas hésitant, maladroit,s’enfuit, sa cane sous le bras._DSC3584

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :