Eloge du verbe: régner


Peut se précéder d’un A quand le pouvoir utilisé commence  à s’immiscer dans trop de directions….on risque alors de se faire écraser comme une araignée si on oublie de conjuguer au pluriel comme au singulier. Les déclinaisons de ce verbe sont  nombreuses, il a tendance  à pousser  à l’inclinaison  vers celui qui possède le je de régner, on a alors  le cul en l’air, l’air con , le con préhensible si l’on est une femme, infâme si l’on n’est qu’un homme …la dernière personne du verbe régner est une personne qui autrefois a quelque peu perdu de son ampleur…le règne moderne se conjugue différemment, mais d’éminents anarchistes grammairiens pourraient cependant remettre en lice ces vielles conjugaisons à l’emporte pièce…..Le Monde n’est que rond même s’il est à l’envers.gg-11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :