Publicités

Où l’on sent la présence de l’humain… 13


9 h 30…. je n’ai rien d’autre à faire que rien et je vais m’y employer. Chaque matin, je viens calmement cracher mon fiel sur l’humanité environnante au bord de la piscine de la résidence dans laquelle j’ai loué un appartement pour mes vacances…. je suis un nanti et ce matin, c’est moi que je vais tronçonné. Je suis un quinquagénaire pré-dégénéré, à l’ego surdimensionné, qui ne peut voir et comprendre le monde que par ses yeux de myope…. et presbyte depuis l’année dernière, au cas où vous ne le sauriez pas, ni ne l’auriez remarqué. Au moment où j’ai commencé à écrire ces lignes, à la table d’à côté vient de s’asseoir une femme d’une trentaine d’années dépassée, T shirt noir moulant sur une poitrine avenante, le cheveu coupé court et bordélique, le maquillage lourd pour un début de matinée et puisqu’elle vient de se lever et partir, à la fesse aussi lourde que son maquillage. Voilà c’est moi, un type en vacances dont la seule activité raisonnable est de regarder les gens vivre, regarder les gens regarder, les photographier, écrire, non pas pour les critiquer mais pour simplement constater que l’humanité est à la vie ce que le cancer  est à la mort…. et ce dans une désorganisation régulée presque semblable. Je ne suis qu’un témoin qui met en tension émotionnelle des non-moments de l’existence…. un organisateur artistique post chaos. Bref un de plus….Ce soir je retournerai dans ce bar où j’ai décris cette jeune femme hier, je la regarderai à nouveau, la mettrai  à nouveau en scène…. vous me lirez, sourirez…. pervers que  vous êtes. Puisque je vous tiens… je ne voudrais pas être  à la place du pauvre con qui, chaque matin vient taper comme un forcené, avec sa raquette de tennis et avec une guturalisation  proche des cris de guerre exprimés par les hordes Vandales au début du cinquième siècle, sur une balle que je présume jaune, contre un mur… là, de l’autre côté de la haie… je ne le vois pas….. c’est peut être sa femme qui sert au bar ?

…excitante cette paire de fesses que je vois face à moi…. dont le visage n’a certainement aucune importance…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :