Publicités

Stockholm….deux jours.


Stockholm….? Que dire ? On y marche, encore et encore, vite et revite….Quand on s’y arrête , il ne se passe rien de plus. Les gens y sont bruyants , le plus souvent au téléphone , ainsi ils ne sont jamais seuls, ni au restaurant , ni dans la rue, ils parlent haut et fort….Elles sont souvent splendides , mais pas un homme ne se retourne sur leurs passages, dans les restaurants personne ne les regarde…dans le rue personne n’ose croiser leur regard…. Moi, j’ai regardé leurs culs, comme un bon latin formé à la statuaire grecque, un homme de l’oeil soupesant…certaines s’en sont rendues compte…. sourires, rougissements, bavardages avec les copines, hôtel de police, prison…. nous sommes en terre protestante, on se tait sur ce genre de chose ou on porte plainte.

A 17h30, ils sont déjà à table , à vingt heures les rues sont désertes , à 22 h froid extérieur, quelques personnes marchent encore plus vite que le jour.

Dans les restaurants, ils sont en groupe… se serrent dans les bras quand ils se retrouvent, mais pas de baiser en publique, pas de tendresse exprimée… Elles sont belles, mais elles doivent s’emmerder…. les hommes qui ne sont pas gros sont effiminés….ou absents, loin, en communication à l’oreillette… blasés peut être ?

Bref, ville à base d’HetM, de téléphone portable, d’ordi portable… une de ces villes autiste, repliée sur elle même mais qui par son inertie réussit à faire parler le suédois aux émigrés nord-africains. Architecture droite , perpendiculaire, rectiligne, pas de baroque, pas d’erreur, tout est autorisé à condition qu’on ne le fasse pas trop savoir. Je vais continuer à marcher plus lentement que les autres, me retourner sur les jolies blondes….Je ne me20090420-_dsc2592sure qu’un mètre 69, c’est peut être pour cela que personne ne m’a vu!

Publicités

Une réponse

  1. Bon texte, qui reflète exactement la « mentalité » des suédois.
    Un de mes amis italien vit là-bas. Et c’est un peu comme noir et blanc l’Italie et la Suède, une sorte d’opposé.
    Là-bas, les regards charmeurs n’existent pas, tout est privé, un peu tabou. Et cela ne dérange pas ces gens blonds, car ils n’aiment pas parler de ça, ça les gène.
    On ne drague pas, car on ne doit pas aimer une personne pour son physique mais pour son intérieur, voilà leur fonctionnement.

    Ce que je viens de dire est assez simpliste et caricaturé, ma foi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :