Publicités

grippe porcine


Faut-il en rire ou en pleurer ?

Je ne suis qu’un cochon sommeillant attaché  à mon sens des valeurs….le monde se nourrit de ses grandes peurs. Après la grippe du Poulet, celle du cochon. Sachant qu’en tout homme sommeille un cochon latent, d’après ce que d’aucuns en disent, serions nous les plus touchés ?

L’ère du préservatif touche  à sa fin, celui du masque bucal arrive. Embrasser profondément à travers un papier cellulosé….Il sera un temps où  nous serons nus, tels au paradis, nus enveloppés du dernier gel bactérien, de la dernière crème antisolaire, recouverts du dernier épiderme artificiel filtrant, ayant englouti ma dernière ration de nourriture totalement irradiée. La bite à  l’air mais sous cinq centimètres d’épaisseur d’improbable existence ….Tant pis je prends le risque cet après midi, je lui toucherai les seins , le sexe, son air….C’est bien parce qu’ils ont toujours pris des risques que les humains sont encore là, le risque de vivre entre autre…c’est décidé, je continuerai à être un cochon qui s’agrippe, je n’y peux rien elles aiment çà.peggy-112-1024x768

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :