orléans festival de jazz 2


Deuxième soir, la musique a oublié d’être noire. Peut être merveilleuse, virtuose, étonnante….mais elle ne m’a pas emporté. Je suis resté planté comme un vieil arbre….trop européenne, pas de blues, pas de négritude, politiquement correct…..Et puis ce publique qui se doigt d’être là….comme un souffle d’ennui, entre vin rouge biologique, bière  à deux euros et sandwich SNCF…mais il faut applaudir, être émerveillé. Je ne dois être qu’un vieux con sans souplesse, je me reconnais au fait que j’ose tout….j’eus aimé qu’elle me prenne les oreilles sans avoir au préalable choisi de l’écouter,que son rythme me botte le cul et me donne envie de danser, qu’elle ait eu des rires, des hoquets…..j’oserai chiante, bloquée au fond de ma tête…..un peu comme si cette musique n’était plus de la musique…..Ils étaient tous assis au fond de leur transat , cons centrés en phase auditionnante….je ne dois être qu’un vieux con qui n’a rien compris, cela me rassure.jj-28 [1280x768]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :