Publicités

carnets de vacances 33


Marseille….., moiteur, odeurs, grise, chaleur, puante, sale… j’en ai encore la nausée, sa crasse me colle à la peau…. Elle pue et je ne la sens pas, ni ne la comprends. Ce n’est pas une ville, c’est l’antre, le ventre d’une société où tout remue mais rien ne se passe…. il y fait si chaud sans qu’il y fasse beau. Marseille c’est un ailleurs, un autrement …. cependant, parfois au coin d’une rue on y voit encore ce qui autrefois avait été la couleur du midi, on y croise des vieux qui jouaient avec Pagnol et s’engueulaient avec Raimu . Putain de ville, on y craint, on s’y méfie….. même les femmes portent les couleurs blanc et bleu d’un certain club, même les femmes…. Marseille qui touche à sa fin, qui lentement glisse vers le vieux port pour se perdre au fond d’une mer Méditerranée , déjà bien salie…M

_DSC2253arseille trop vieille pour être belle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :