carnets de vacances 39… Etat des lieux 9


Ils existent ces types, le coeur sur la main, bavards de fin de nuit.Leurs vies, souvent dures, parfois sales…. oubliés à un moment du temps déroulant. Ils explosent de sincérité, s’étendent amicalement devant vous…. Je me laisse aussi à raconter, comme une nuit qui tombe, des détails dits, qui peut être seront oubliés au matin, mais alors je me suis senti glisser jusqu’à la fin de la nuit… Ils existent et vous embrassent sur les joues en partant…. merci l’ami.DSC04830

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :