Éloge du verbe: pouvoir


DSC05885D’aucuns le conjuguent à la première petite personne de l’autorité, d’autres ne le vivent que par son négatif…. et il en reste qui croient encore qu’il suffit de le vouloir…. verbe dangereux , à ne pas mettre entre toutes les mains, même s’il se glisse assez facilement entre certaines jambes.

où l’on reparle de la police..


Vendredi soir, fêtes de Loire, Orléans….. autour d’une buvette, rires, musiques… rien de plus.Passent six policiers. Ils contrôlent rapidement, dans les règles du lard, un homme…. qui ????, je ne sais toujours pas.Intervention de plusieurs responsables…. je photographie les dialogues, les voix qui montent, les regards autorisés et autoritaires…. l’un d’eux n’est pas satisfait de mon droit d’assister à l’image d’un dérapage policier formaté…. un tout près sécuritaire vendu en fin de démocratie…. contrôle de ma carte d’identité: « si demain je trouve mon image dans la presse ou sur internet je dépose plainte…. »à titre privé m’a-t-il dit, je ne connais pas son nom , il était policier uniformisé anonymisé… moi c’est Robillard. Cependant, j’ai le respect de l’homme quel qu’il soit….. alors juste une oreille… Il a fait son travail de policier, j’ai complété et accompli mon oeuvre de con et de citoyen._DSC5050

%d blogueurs aiment cette page :