Lieux: 6; le couloir de l’hôpital


On y passe vivant, debout, en croisant  à chaque porte ouverte, des regards atterrés….parfois proche de l’instant du départ… On y passe. Ils et elles sont assis dans de lourds fauteuils, la télé souvent allumée…mourir entre deux spots de publicité. On y passe… Les odeurs sont différentes, les corps sont courbés, appesantis… sans force pour se redresser…. On y passe…Cette fin programmée ne peut se faire oublier. Dans chacun des couloir de chacun des hôpitaux de chacune des villes  de tous les pays , les silences sont les mêmes…On meurt tous pas très loin d’un couloir.

%d blogueurs aiment cette page :