Lieux: 8; le lit


S’y retrouver allongé…. apaisé, voilà qui est humain…. et que dois-je y  faire de mes mains? J’y suis couché sans y être bien, j’y pense, j’y vois…J’y vais parfois. Le lit est un moyen de transport économique, il suffit de basculer le système ondulatoire de son cerveau, de s’y allonger et partir pour un monde onirique… rêver doucement sans se fatiguer, s’épuiser de ses couleurs de corps inconnus, attendre sa fin qui la nuit peut vous prendre. Vous êtes alors resté sur une île paradisiaque, votre corps sur votre lit, votre esprit dans cet ailleurs…. voilà tout est bien qui finit bien. Dormir c’est savoir mourir de silence et de paresse… Je dors donc j’y suis.

http://euxetelles.wordpress.com

http://1entropie.wordpress.com

%d blogueurs aiment cette page :