J-352…


Je me suis interrogé… je suis un sale type et j’en ai lascivement conscience. Je n’aurai donc aucun regret pour l’avenir restant, j’apprécierai à sa juste et valeureuse valeur le temps qu’il m’est imparti, je n’en abuserai pas, je le dépenserai sobrement. Je toucherai encore le corps de quelques femmes, le coeur de quelques âmes et de ma main droite, celle qui est directrice,  je frôlerai les murs de ma ville, la peau de son corps, l’intérieur de son ventre… mais c’est seul que j’en apprécierai la saveur.Il me reste encore trop de temps… Je peux approcher lentement tous vos détails.

%d blogueurs aiment cette page :