J-333… son doigt 9


Ce doigt effleurait l’aréole de son sein qui finit par s’épanouir pleinement, l’effleurement muta en léger pincement puis Claire fut certaine qu’une main lui caressa le sein, pleinement, lourdement. C’était une seule et même main qui émanait de cette perception, une main d’homme de par sa taille avec la légèreté d’une main de femme pour sa légèreté, sa superficialité tactile… Puis le toucher s’évanouit… elle ferma les yeux non pas pour sentir mais pour chercher. De sa main droite elle voulait saisir un corps, capter une peau imaginée…. la palpation virtuelle se conclut par un premier contact multiple, indéfini, incompréhensible. Elle n’aurait su dire qui ou tout du moins quelle partie du corps elle touchait de façon diffuse. Subitement, elle comprit que son doigt venait de rentrer au contact d’une peau masculine, cependant glabre…Elle ne sut pas comment la toucher plus fort, c’était  si facile tellement la peau était là et si complexe parce qu’elle n’arrivait pas à contrôler  plus de doigts… Une coupure d’électricité mit fin à cette sensation, ce fut brutal, presque douloureux, incompréhensible… son corps se contracta de multiples fois puis s’apaisa. Elle était nue sur sa chaise, maladroitement troublée par tant d’émotion.

%d blogueurs aiment cette page :