J-356…


Je suis sorti de chez moi, sans pièce dans mes poches, sentir, sentir la pluie sur mon visage. Il a plu. Je suis passé dans les rues ce jour où avant celui-ci les  autres fêtaient, avant de l’avoir vécu, ce jour dont je suis tributaire pour commencer à compter le temps qu’il reste. Je compte donc. Ce matin…

%d blogueurs aiment cette page :