carnets de vacances 16


Lumière de putain de lumière… Le sud c’est çà aussi, ces instants outrelumineux, ces ombres malsaines qui tombent dans le blanc le plus flagrant et violent. J’ai marché dans des rues attentives à ceux qui s’y trouvent, déflagrations nauséeuses au contact du safran des murs, de certains verts anisés et du vent qui balaie des tonnes de poussières …. l’espace des impressionnistes, l’impression de l’espace replié cependant, car rien ne se passe  à l’intérieur, tout y est externe et sonore…. le silence est pour ce qui ne se dit pas…. J’y ai vu des bruits de paroles dont le sens n’avait que peu d’importance. Le sud c’est un combat entre les cigales et les paroles en l’air…. même le silence y est odoramment bruyant. Putain de sud de putain!_DSC1840

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :