carnets de vacances 2


Les vacances commencent toujours par le vide qui se remplit….on retourne le sablier et tout ce qui était en haut se retrouve le cul  à l’air, le sexe émulsionné…en bas là où il fait plus que chaud. On s’y épile totalement, on s’y dénude sincèrement….les ventres sont prêts à se rencontrer. Les églises sont visitées, les femmes aussi, les hommes avisés…on tolère ce qu’on s’est avant interdit….alcool, drogue, préservatifs, seins nus, ail, brochettes, rosé de Provence, coups de soleil, adultère……le tout dans un grand verre, l’ail au lit…..on est con et heureux de l’être, on se lâche, on laisse sa main glisser sous les jupes, on répond par un déboutonnage de braguette….sexe  à sexe on peut se provoquer. Les vides se remplissent , les liquides passent d’un corps  à un autre, les préservatifs se remplissent….Il n’y a pas que sur l’autoroute que les humains se croisent…Vacances, vacuités, chaleurs internes et d’extrémités, l’été laisse couler la sueur et les jambes serrées….l’été commence souvent dans sa culotte.oiu-5-2 [1280x768]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :