Publicités

carnets de vacances 3… C’était ce soir…


C’était ce soir, à un feu rouge qui ne voulait pas passer au vert. L’homme est arrivé de la gauche, sa jambe gauche ne suivait plus sa jambe droite, il était 1h45 ce matin las. Il passa chaotique, hermétique, hépatique, tragique… le feu était vert et je continuai à le regarder passer. Ce n’était pas tituber, ni trembler , juste associer des mouvements désordonnés. Au moment où son regard se détacha de mon corps, il passa lentement, me regardant tout aussi lentement, précautionneusement, il ne savait plus, cet homme, quel sens donner  à l’humanité. Son regard resta attaché  à mes yeux,ignoré, ignorés… il ne se passait rien puisqu’il était déjà inclus dans un départ…les jambes devant, les yeux en arrière sans trembler…. mais il était trop lourdement tard….il avançait ainsi! Je ne savais que dire, ni frémir… je pris peur  à ne pas sentir sa fin du monde! J’étais l’oublié du moment éteint, celui qui assistait cet homme  dans sa lente descente mortuaire….Il était déjà passé ailleurs, au delà, seul son corps se trouvait en ma présence, imbibé d’alcool. Il traversa lentement cette rue , le feu était redevenu  rouge, il venait de tomber en enjambant le trottoir, mais il s’était relevé, parti lentement par le chemin le plus long, celui de la fineer-11 [1280x768]…Il continua, moi aussi….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :