Publicités

Ils étaient là…sept, ils ne se sont pas comptés


Les chiens, les monstres  ils étaient là. Sept!  présents! adorateurs de déités vérolées, esclaves de femelles aux seins lourds et aux vulves béantes. Les hommes , les femmes qu’ils dévoraient, plus jamais nous ne les reverrons. Enfermons nos rêves au sein de nos sépultures….Vraiment trop lyrique cette manière de raconter comment à sept  ils sont venus arrêter deux gamins de six et dix ans, pour un vélo….Où est la conscience, le libre arbitre, le choix….sept nains, sept jours, sept samouraïs, sept salopards, sept doigts si trois ont été coupés, septentrional, scepticisme, sept….parlons du vélo, l’objet à la manière de Ponge: Roulant sur deux roues sans pour autant m’emmener, l’objet cyclique, enchaîné, conduit en différent lieux, sept lieues, sceptre, sépulture, serpent , ça pend et puis tout cela dépend du risque. Six ans , loin de l’âge de raison, danger, irraison et fort risque d’explosion, dix ans, parfois enfant soldat, AK 47 encore sept….sept hommes fiers et droits affrontèrent ce soir là, l’hydre aux sept têtes, bataillant ardemment le glaive  à la main, taillant et estoquant, il moururent au champ d’honneur, le guidon sauvé  à la main, sept hommes fiers et froids, qui si leurs yeux avaient été droits, auraient, ce soir là, oublié qu’ils étaient rois…..viens jouer aux billes on en a encore le droit.ss (13 of 21) [Résolution de l'écran]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :